Présentation

Nous mettons en oeuvre notre talent et notre savoir faire à la création de pièces uniques, sur mesures, selon la plus pure tradition de la joaillerie française.

A l'écoute de notre clientèle, nous manions métaux précieux et pierres gemmes du monde entier pour votre émerveillement.

Yannick Probst

yannick-1.jpgC’est à l’âge de 14 ans que Yannick Probst commence son apprentissage chez Mr. Robert Kilian, Maître Joaillier Sertisseur à Strasbourg. Il débute sa formation au « Brevet de Compagnon » en tant que bijoutier-joaillier et pendant ces quatre années, il apprendra les bases du métier. 

Son examen acquis en 1973, il est embauché et c’est l’opportunité pour lui d’approfondir ses connaissances, d’améliorer sa technique et son savoir faire. A partir de 1977, il travaillera sept ans dans l’atelier de Mr. Ficht Francis Maître Joaillier à Strasbourg. 

Il créé ensuite sa propre entreprise en 1985 : un atelier à Knoersheim dans le Kochersberg. L’année suivante, il participe au concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France », la pièce sera présentée à Paris.

Il quitte Knoersheim en 1991 et ouvre une boutique à Wasselonne. Yannick Probst reste spécialisé dans la création-transformation en la combinant avec l’achat-revente (collections bijoux et montres).

C’est en 1999 qu’il obtient le Brevet de Maîtrise Bijoutier Joaillier.

A sa seconde participation en 2000 au concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France », sa pièce sera également sélectionnée pour participer à la finale à Paris. En 2005, il forme au métier sa fille Mélanie. Durant cette formation, la jeune fille se présente à des concours et obtient, en 2007, le titre national de «Un des Meilleurs Apprentis de France » ainsi que des titres régionaux.

Il se réinstalle à Knoersheim en 2007, mais uniquement en atelier ; sa fille sera diplômée l’année suivante.

Yannick Probst fait de son métier une vraie passion. Toujours à l’écoute d’une clientèle fidèle et exigeante, il met continuellement en œuvre ses compétences et ses connaissances pour la satisfaire pleinement.

 

Mélanie Probst

mel.jpgEn tant que professionnelle de la joaillerie, je recherche à promouvoir, de différentes façons, un métier passionnant pour lequel je me dois d’évoluer constamment en suivant les avancées technologiques, les tendances ou la découverte de nouvelles matières.
Je mets un point d’honneur, étant sensible à la cause environnementale, à pratiquer la transformation de bijoux désuets, en leur donnant une seconde vie.
Cela implique concrètement, un cycle respectueux de l’or, le métal principalement utilisé et qui peut être réemployé plusieurs fois. En d’autres termes, cette technique réduit ma consommation de métal précieux entraînant une économie circulaire que l’on peut considérer comme de l’éco-conception.

Parcours professionnel :

Suite à des études de commerce, je démarre mon cursus dans l’artisanat en tant qu’apprentie bijoutière dans l’entreprise familiale, formée par mon père Maître Joaillier ; la passion de ce métier m’a été transmise par lui. Ce faisant, je participe à divers concours dont je suis lauréate pour certains.
Après l'obtention de mes examens, je vais travailler durant 2 années, en bijouterie industrielle au sein d’une entreprise régionale spécialisée dans les pièces en série pour les grandes marques de la joaillerie française.
Après cette expérience, et la naissance de mon premier enfant, la créativité et la liberté d’entreprendre qui m’ont permis d’évoluer et d’apprendre mon métier m’étaient essentielles. Je décide donc en 2012 de créer ma propre entreprise de joaillerie ; un petit atelier proposant exclusivement des créations, transformations et réparations de bijoux.
Depuis, je m’emploie à pratiquer les méthodes et techniques traditionnelles habituelles au façonnage d’un bijou. En parallèle, j'ai dispensé pendant 2 ans les cours d’histoire de l’art et de technologie du métier au CFA d’Eschau pour les élèves de CAP en alternance.
Ayant un atelier dans un petit village alsacien, je participe chaque année à différents salons et expositions de qualité pour faire découvrir mon métier et mon entreprise.
Après une courte pause suite à la naissance de mon deuxième enfant, de nouveaux projets se concrétisent.
En 2018, j’assure la vice-présidence de la Corporation HBJOS du Bas Rhin et m’investis dans les différentes actions et manifestations organisées par celle-ci.
Début 2019 je participe au concours Madame Artisanat organisé par la Chambre des Métiers d’Alsace et suis récompensée par le trophée Marlène Schaeffer.
Je suis conviée en Avril 2019, à la semaine des experts à l’Académie des Arts Traditionnels Marocains à Casablanca, pour y assurer une formation sur des techniques de haute joaillerie aux élèves de l’Académie.

Distinctions :

Meilleures Apprentis de France, médaillée or national et régional : 2007
Double lauréate Prix Sema Jeunes, régional : 2007 & 2008
Trophée Marlène Schaeffer (Madame Artisanat Alsace) : 2019